Consultance : Etude de base sur les dynamiques liées au conflit au Burkina Faso At Geneva Call


Étude de base du projet : « Sauvegarder la vie et la dignité des civils touchés par des conflits en engageant les acteurs non étatiques armés à respecter les normes humanitaires au Burkina Faso

I. RAPPEL DU CONTEXTE JUSTIFICATION DE L’ANALYSE :

Le Burkina Faso a connu une escalade du conflit au cours des dernières années. Plus d’un million de personnes se retrouvent déplacés internes et besoin d’une aide humanitaire. Les indicateurs humanitaires se détériorent rapidement et le conflit s’est rapidement étendu du nord à l’est et au nord-ouest, entraînant parfois la perte de l’accès des ONG dans de grandes parties du territoire.

La présence et les activités des acteurs armés non étatiques (AANE) ont eu de ce fait un impact croissant au Burkina Faso, notamment dans les régions du Sahel, du Centre-Nord, du Nord, de l’Est et de la Boucle du Mouhoun, bien que l’influence de ces acteurs soit également visible dans les régions limitrophes du Mali et à la frontière du Niger.

C’est dans ce cadre que l’Appel de Genève a décidé de lancer ses opérations au Burkina Faso. Notre nouveau programme est orienté vers le renforcement de la protection de la population civile, à travers l’engagement des acteurs armés non étatiques parties au conflit. Le programme recouvre des engagement humanitaires directs et indirects, des formations, du plaidoyer local, des campagnes de mass media, de la sensibilisation sur les normes humanitaires applicables en temps de conflit.

C’est dans ce sens, et afin de mieux comprendre les dynamiques actuelles et définir la meilleure stratégie à entreprendre, que l’Appel de Genève est à la cherche d’un consultant pour entreprendre une étude de base.

II. OBJECTIF GLOBAL DE LA MISSION D’ÉTUDE DE BASE

2.1. Objectif global :

Cette étude de base (Baseline) devra permettre d’établir une cartographie des acteurs armés non étatiques au Burkina Faso et de mesurer le niveau de connaissance des dispositions et textes internationaux des droits humanitaires par les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet au regard de la situation initiale du projet. Cette étude de base servira de point de départ pour les activités programmatiques de l’Appel de Genève, entre autres, pour pouvoir établir le changement suite à nos interventions programmatiques.

2.2. Objectifs spécifiques :

  • Évaluer les niveaux de connaissances du droit chez les acteurs identifiés (AANE, société civile, leader religieux, etc);
  • Évaluer le niveau de connaissance des thématiques prioritaires de l’Appel de Genève au Burkina Faso (Sécurité alimentaire, violence basée sur le genre, protection de l’enfance et Déplacement/accès) ;
  • Évaluer le niveau de compréhension de l’Appel de Genève (sa mission et ses objectifs) par les acteurs touchés ;
  • Recueillir le retour des acteurs sur l’approche de GC et la pertinence des modules ;
  • Analyser le sentiment de sécurité des acteurs touchés par rapport aux données de base.

III. RÉSULTATS ATTENDUS

  • Une cartographie présentant la présence des AANE au Burkina Faso est établie,
  • Une liste des acteurs influents (groupes religieux, société civile, etc) est élaborée,
  • La mission et les objectifs de l’Appel de Genève sont présentés aux acteurs,
  • Le niveau de connaissance du droit par les acteurs identifiés est analysé,
  • Les thématiques prioritaires sont identifiées,
  • Le niveau de connaissance des thématiques abordées avec les acteurs identifiés est évalué,
  • Des activités de programme sur la base des conclusions sont proposées,
  • Des outils de formation sont contextualisés,
  • Des suggestions et recommandations en vue d’améliorer l’approche de sensibilisation sont présentées,
  • Le sentiment de sécurité des acteurs touchés est analysé;

IV. APPROCHE MÉTHODOLOGIQUE

4.1. Conduite méthodologique

La présente étude de base se déroulera en cinq (5) étapes.

Étape 1 : Planification de la mission

Elle consiste à l’élaboration des termes de référence et de la note méthodologique qui sera ensuite validée par la direction de l’Appel de Genève. En vue d’une bonne préparation de la mission terrain, le/a Consultant/e prendra contact avec les autorités administratives et les personnes ressources partenaire de l’Appel de Genève au niveau des différentes régions concernées par l’étude. Il s’agira de donner l’information sur les objectifs et le déroulement de la mission.

Étape 2 : Collecte des données sur le terrain

Le/a consultant/e procédera à l’administration des outils destinés à échanger avec les cibles. Deux entretiens de groupes (Focus group) et une quinzaine d’entretiens individuels seront réalisés dans les régions identifiées.

Les focus group cibleront des groupes homogènes et concerneront distinctement les représentants des AANE d’une part et les acteurs de la société civile d’autre part.

Étape 3 : Traitement des données et rédaction des rapports

Les données collectées seront progressivement analysées selon une méthode dite du tri- plat en suivant les principaux axes de questionnement inscrits dans les Guides d’entretien. Elles seront agrégées selon le type d’acteurs et par région.

Le canevas de rédaction du rapport suivra les indications formulées dans le contrat en ce qui concerne la restitution des résultats des investigations. Ce rapport provisoire sera soumis à la direction de l’Appel de Genève pour prendre en compte les observations et amendements des partenaires.

Étape 4 : Restitution du rapport de l’étude de base

Une présentation du rapport Baseline sera faite au cours d’une réunion interne avec l’équipe responsable du projet. Le/a consultant/e produira une note de présentation en format Power Point afin de soutenir les échanges sur les résultats de l’étude.

Étape 5 : Consolidation et finalisation du rapport

Le/a Consultant/e intégrera dans la version finale du rapport l’ensemble des observations et amendements des participants à l’atelier de restitution. Au besoin, il/elle pourra faire une récolte de données complémentaires pour prendre en compte les aspects pas ou insuffisamment traités dans le rapport provisoire.

4.2. Outils d’investigation

Les entretiens individuels seront structurés autour d’axes de questionnement sur les connaissances des droits des acteurs, de maitrise des différentes thématiques dispensées par le projet, la connaissance de l’approche de l’Appel de Genève et l’appréciation des acteurs des modules de formation mis en pratique par le Projet.

Concernant les focus- group, des groupes homogènes seront retenus sur les mêmes axes de questionnements dans la perspective d’avoir des opinions harmonisées des problématiques identifiées.

Les personnes retenues pour les enquêtes individuelles seront choisies parmi des personnes ressources des différents groupes acteurs qui pourraient éventuellement améliorer le niveau des informations collectées lors des Focus- group.

V. MANDAT DU CONSULTANT

Le Consultant aura pour mission de :

  • Revue de la documentation existant de l’Appel de Genève ;
  • Planifier les activités de la mission ;
  • Organiser les rencontres avec les acteurs ;
  • Administrer les outils au niveau des différentes régions ;
  • Traiter et analyser les données collectées ;
  • Rédiger un rapport sur l’étude de base.

VI. LIVRABLES

  • Un rapport provisoire ;
  • Une note de présentation du rapport pour l’atelier de restitution ;
  • Un rapport final consolidé.

VII. DURÉE

La mission aura une durée de 8 à 10 semaines, à commencer à partir du 15 octobre.

VIII. COMPÉTENCES OBLIGATOIRES

  • Avoir un diplôme de niveau BAC + 5 au minimum dans le domaine des sciences sociales ;
  • Expérience démontrée dans la réalisation des suivi- évaluation de projets/programmes ;
  • Expérience démontrée des programmes humanitaires et de la collecte des données quantitatives et qualitatives ;
  • Expérience dans le domaine de la gestion prévention des conflits et médiation avec les acteurs (Etat, AANE et représentants de la société civile). ;
  • Bonne connaissance des techniques d’analyses des données notamment les méthodes actives de recherche participative ;
  • Application de l’approche genre dans les évaluations de projets ;
  • Bonnes capacités rédactionnelles et de synthèse ;**
  • Maîtrise du français ;**
  • Connaissance en matière de sécurité ;**
  • Expérience de travail dans des zones de conflit ;**
  • Connaissance du contexte au Burkina Faso et de la région du Sahel en général.

How to apply

POSTULER

Les personnes, bureaux ou firmes intéressés par ce mandat peuvent soumettre leur dossier de candidature à hr-field-vacancies@genevacall.org

Les dossiers de candidature doivent inclure :

· Le CV du ou de la consultante mettant en exergue au moins sept (7) ans expériences pertinentes liées au mandat ;

· Une proposition technique et financière détaillée pour la période de consultance indiquée

Date limite de dépôt : le vendredi 8 octobre 2021

ArabicChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish