Coordinateur.trice Médical.e – RCA – H/F at ALIMA


ICT Supervisor at the Alliance for International Medical Action (ALIMA)

Coordinateur.trice Médical.e

L’ESPRIT ALIMA : La raison d’être d’ALIMA est de sauver des vies et de soigner les populations les plus vulnérables, sans aucune discrimination identitaire, religieuse ou politique, à travers des actions basées sur la proximité, l’innovation et l’alliance d’organisations et d’individus. Nous agissons avec humanisme, impartialité et dans le respect de l’éthique médicale universelle. Pour accéder aux patients et aux patientes, nous nous engageons à intervenir de façon neutre et indépendante.

LES VALEURS et PRINCIPES de notre action, inscrits au sein de notre CHARTE :

  1. Le patient d’abord
  2. Révolutionner la médecine humanitaire
  3. Responsabilité et liberté
  4. Améliorer la qualité de nos actions
  5. Faire confiance
  6. L’intelligence collective
  7. Responsabilité environnementale

ALIMA promeut et défend les principes des droits humains fondamentaux. ALIMA a une approche de tolérance zéro envers les personnes coupables d’actes de violences sexistes et sexuelles ainsi qu’envers l’inaction face à des faits de violence supposés ou avérés. La protection des personnes bénéficiant et impactées par notre intervention est notre priorité absolue dans tout ce que nous faisons. Toute personne collaborant avec ALIMA s’engage à :

  • Respecter la charte, le code de conduite, les politiques institutionnelles incluant la politique de protection contre les abus de pouvoir et les violences sexistes et sexuelles, la politique de prévention de la corruption et de la fraude ;
  • Signaler toute violation aux politiques, documents cadre et procédure à une supérieure, un supérieur, une référente, un référent ou à l’adresse prévue à cet effet.

SOIGNER – INNOVER – ENSEMBLE :

Depuis sa création en 2009, ALIMA a soigné plus de 10 millions de patients et patientes, et déploie aujourd’hui ses opérations dans 12 pays d’Afrique. En 2021, nous avons développé 60 projets de réponse médicale humanitaire pour répondre aux besoins de populations touchées par les conflits, les épidémies et l’extrême pauvreté. L’ensemble de ces projets se font en appui aux autorités sanitaires nationales à travers 357 structures de santé (dont 45 hôpitaux et 312 centres de santé). Nous travaillons en partenariat, notamment avec des ONGs locales, dès que cela est possible afin de nous assurer que nos patients et patientes bénéficient de l’expertise là où elle se trouve, que ce soit au niveau de leur pays ou du reste du monde. Par ailleurs, pour améliorer la réponse humanitaire, nous menons des projets de recherches opérationnelles et cliniques notamment dans le domaine de la lutte contre la malnutrition et les fièvres virales hémorragiques. ALIMA mène également des opérations en réponse à la pandémie covid-19 dans l’ensemble de nos missions.

NOS THÉMATIQUES PROJET : Malnutrition, Santé sexuelle et reproductive incluant les violences basées sur le genre, Santé Primaire et secondaire, la chirurgie, les soins pédiatriques, les maladies tueuses tel que Paludisme, IRA, Diarrhée, Épidémies (Fièvres hémorragiques, méningite, Choléra, Rougeole, Dengue, Covid-19).

NOS PAYS D’INTERVENTIONS : Mali, Burkina Faso, République Centrafricaine, Nigeria, Niger, Tchad, République Démocratique du Congo, Cameroun, Guinée, Soudan du Sud, Mauritanie, Sénégal et Soudan.

ALIMA en Centrafrique

La crise de 2013 en République centrafricaine (RCA) a considérablement affaibli tous les piliers du système de santé du pays. En RCA, pour 100 000 naissances vivantes, plus de 882 femmes meurent (OMS, indicateur clé du pays), un taux presque deux fois supérieur au taux moyen en Afrique. Le pays est également considéré comme le deuxième endroit le plus risqué au monde pour accoucher. En effet, concernant, la mortalité néonatale, sur 1000 nourrissons nés en 2016, 42 sont décédés avant la fin de leur premier mois d’existence (UNICEF, 2018).

En décembre 2013, ALIMA a apporté un soutien médical dans 3 sites de déplacés de la périphérie de Bangui puis a mis en place un paquet de soins de santé primaires gratuits dans 5 CDS du DS de Bimbo et de Bangui. L’offre de soins a été élargie à 13 CDS à Bimbo en 2018. Le projet vise à renforcer les capacités du District Sanitaire en vue d’une complète autonomisation.

La deuxième intervention d’ALIMA a débuté dans le DS de Boda en juin 2014, ville qui faisait face à des affrontements communautaires violents. ALIMA a permis la réouverture de l’hôpital de Boda et du CDS de Boboua (DS de Mbaïki). Aujourd’hui, le projet couvre l’hôpital et 9 FOSA pour assurer l’autonomisation ainsi que la résilience du système de santé local et de la communauté.

Depuis avril 2018, l’action au niveau de la Nana-Gribizi comporte deux volets : une stratégie de réponse RRM au choc humanitaire et en cas d’épidémie et une seconde composante en appui au FOSA de l’AS de Mbrès. Ainsi, 8 alertes ont été déclenchées et 7 évaluations ont pu être réalisées entre avril et novembre 2019. Le contexte sécuritaire n’a pas permis aux équipes de réaliser une évaluation sur l’axe Botangafo – Ouandago. Au total 11 FOSA de l’AS de Mbrès dont l’hôpital sont appuyés. Parmi les CDS, 6 sont depuis octobre 2019 appuyées régulièrement incluant un renforcement de capacités du personnel de santé.

En septembre 2019, deux nouveaux projets ont été ouverts dans la préfecture du Haut-Mbomou, au sud-est du pays, où les équipes d’ALIMA soutiennent deux hôpitaux à Zémio et Obo. La réhabilitation, la mise en place d’activités chirurgicales et le soutien médical permettent ainsi aux populations hôtes, déplacées, retournées et réfugiées d’avoir accès à des soins de qualité dans ce désert médical.

Enfin, au cours de l’année 2020 et dans le cadre de la riposte Covid-19, ALIMA a développé dans toutes les structures de santé appuyées des activités de prévention et contrôle de l’infection et de formation du personnel de santé pour limiter la propagation du virus. Cet appui s’effectue au niveau de la capitale, au Centre National Hospitalier Universitaire de Bangui, où ALIMA a mis en place une unité de prise en charge des cas suspects et confirmés.

LIEU DE MISSION : BANGUI – RCA

PROTECTION DES BÉNÉFICIAIRES ET DES MEMBRES DE LA COMMUNAUTÉ

Niveau 3 : Dans le cadre de ses fonctions, le ou la titulaire du poste sera amené·e à visiter les programmes et être en contact avec des enfants ou/et des adultes vulnérables. Par conséquent, la vérification du casier judiciaire ou la présentation d’un certificat de bonne vie et mœurs sera nécessaire. Dans les situations où l’impossibilité de fournir un casier judiciaire ou un certificat de bonne vie et mœurs est constatée, une déclaration sur l’honneur sera demandée.

LIENS FONCTIONNELS ET HIERARCHIQUES

  • Rend compte au chef ou à la cheffe de Mission
  • Son ou sa référente technique est le ou la référent.e médical.e Desk
  • Est le référent du ou des médecins référent.es du – des projets
  • Collabore avec les Coordinateurs et coordinatrices projets terrains, équipe coordination

MISSION ET ACTIVITES PRINCIPALES

Le coordinateur ou la coordinatrice médical·e doit définir les objectifs et orientations techniques de la mission, proposer des stratégies en cohérence avec les besoins médicaux et humanitaires des zones d’interventions et supporter techniquement l’ensemble des équipes médicales de la mission.

Analyse, définit et ajuste les objectifs médicaux des projets ALIMA dans son pays de mission

  • Recueil de données
  • S’assurer que les outils de collecte de données ALIMA sont correctement utilisés sur la mission
  • Accompagner le ou la référent.e médical.e dans le choix des données à collecter selon le/les projet(s)
  • Suivre le taux de mortalité
  • Contribuer à l’évaluation quantitative des ressources locales en santé (RH, Structures, matériel…) et qualitative (maintenance, compétences des acteurs, protocoles, et organisation).
  • Contribuer au recueil des indicateurs de suivi de l’état de santé de la population avec les organisations partenaires et les autorités selon les contextes
  • Documenter les effets secondaires des traitements et les accidents de transfusion.
  • Discuter avec les équipes soignantes de chaque projet et avec le ou la CoMed.
  • Analyse, interprète et définit la stratégie médico opérationnelle de la mission
  • Interpréter les données collectées et décrire l’évolution du ou des phénomène(s) affectant la population, l’état de santé de la population et la performance des activités de soins sous la responsabilité d’ALIMA
  • Coordonner l’élaboration des rapports orientés sur les objectifs ainsi que les indicateurs médicaux
  • Proposer au ou à la CdM et au ou à la responsable Médical·e desk l’adaptation des moyens et stratégies pour améliorer la réponse ALIMA dans les projets existants
  • Analyser et interpréter les données pour réorienter le/les projets
  • Contribuer à l’élaboration des propositions de projets et budgets avec l’équipe de coordination en identifiant les moyens médicaux nécessaires à la mise en œuvre des projets

Mise en œuvre des programmes ALIMA

  • Contribue à l’organisation des projets médicaux
  • Assurer un support technique, une expertise et une protection à tous les programmes de santé, il.elle fait appelle au ou à la responsable médical.e desk si besoin
  • Contrôler la mise en place, la bonne utilisation et la maintenance des outils diagnostiques, cliniques et thérapeutiques nécessaires à la prise en charge des patients
  • Participe à la gestion pharma des projets
  • Appuyer le suivi des consommations et la gestion de la pharmacie des projets
  • Valider le circuit de distribution des médicaments
  • Initier la révision et la mise à jour de la liste standard pays des médicaments
  • Analyser et valider les rapports de consommation et fait des recommandations
  • Décider des orientations stratégiques (donation, prêt, emprunt)
  • Planifier et valider les Commandes/achats de médicaments
  • Veiller au respect des sourcings au cours des achats locaux
  • Participer à la validation et au contrôle qualité des achats locaux
  • Veiller à la régularité des inventaires trimestriels et co-signataire des inventaires de la pharmacie centrale
  • Veiller au respect des bonnes pratiques de stockages des médicaments et des stupéfiants
  • Monitoring et évaluation des projets
  • Évaluer la qualité des services proposés dans les structures de référence
  • Veiller au respect de l’éthique médicale et reste à l’écoute de toute question sur les restrictions et les limites de la pratique des soins dans l’environnement du projet (y compris les abus et erreurs médicales)
  • Évaluer les risques pour le personnel, les patients et les accompagnants
  • Veiller au respect des mesures de protection du personnel et des patients

Représentation et communication

  • Participer aux réunions de coordination et aux réunions de base sur demande des coordinateurs projets
  • Représenter l’association auprès des tierces parties sur les questions médicales en veillant à la bonne image publique de l’organisation et en s’assurant de respecter les intérêts de la mission. A ce titre il décrit les projets et argumente les choix
  • Entretenir des contacts réguliers avec les institutions et les autorités locales, les autres ONG dans le pays, pour une meilleure coordination du déploiement des projets (et programmes) de santé – participe aux clusters et réunions techniques

Renforcement de capacités et animation d’équipe

  • Proposer des formations
  • Veiller à la mise à jour des compétences du personnel médical en fonction de l’évolution du plateau technique et des protocoles mis à disposition de la mission
  • Mettre en place d’un département médical à la coordination si nécessaire avec recrutement, formation et renforcement de compétence d’une équipe nationale
  • Définir et mettre à jour les profils de poste et les plans d’objectifs de performance des membres de son équipe et participe aux même documents pour les référent.e.s médicaux et responsables des soins infirmiers
  • Réaliser les bilans de son équipe dans une approche de parcours professionnel
  • Proposer et anticiper des détachements vers d’autres missions ALIMA
  • Identifier les compétences que les membres de son équipe doivent acquérir pour maîtriser leurs postes et organiser des formations pour les renforcer

Santé des équipes

  • Élaborer la politique santé staff sur le pays
  • Participer à l’analyse des risques risques psychosociaux y compris
  • Valider avec les coordinateurs de projets les modalités d’application de la politique santé staff (organisation, moyens nécessaires, protocoles, SOP …) proposé par les référents médicaux
  • S’assurer de la qualité des soins dispensés dans le cadre de la santé staff (internalisés ou externalisés)
  • S’assurer du respect du secret médical des soins dispensés
  • S’assurer que les politiques de prévention des maladies professionnels sont effectives (vaccination, certificats médicaux, suivi médical sur des projets spécifiques, contre indications à certaines activités …)
  • S’assurer de l’application des mesures de prévention pour les AES et de la prise en charge adéquate du personnel en cas d’accident
  • Identifier et évaluer des structures de santé de référence disponibles (y compris Santé mentale)
  • Mettre en œuvre de la politique santé staff en capitale
  • Définir et s’assurer de la disponibilité des malles d’urgences et autres intrants en lien avec la santé staff
  • Organiser le suivi santé du staff référé du terrain
  • Assurer la coordination en cas d’évacuation médicale

Mise en œuvre des mesures de prévention contre les abus de pouvoir, les violences sexistes et sexuelles :

  • Participer aux formations et aux séances de sensibilisation
  • Appliquer les standards relatifs à la prévention des abus
  • Assurer que les membres de son équipe suivent les formations et les séances de sensibilisation et appliquer les règles de prévention des abus
  • Contribuer à créer et maintenir un environnement épanouissant et protecteur

EXPERIENCES:

  • Expérience préalable à un poste équivalent en ONG Internationale dans des contextes sécuritaires dégradés et/ou d’urgence.
  • Expérience préalable en gestion d’équipe multiculturelle
  • Une qualification médicale ou paramédicale ou une expérience en gestion de projets médicaux est un atout
  • Formation de Médecin ou infirmier.re avec un master en Santé Publique, gestion de projet, épidémiologie,…

QUALITES:

  • Capacité d’écoute et empathie.
  • Communication facile.
  • Capacité d’analyse de contexte, compréhension des enjeux médicaux et humanitaires.
  • Animation et motivation d’équipes.
  • Capacité à identifier et anticiper les problèmes et les risques.
  • Esprit orienté vers la résolution de problèmes.
  • Organisation des rôles et délégation de tâches au sein d’une équipe
  • Capacité à définir des priorités.

Langues:

  • La bonne maîtrise du français oral et écrit est indispensable ;
  • La compréhension ou la maîtrise de l’anglais est un atout.

CONDITIONS:

Durée et type de contrat : CDD de droit français – 6 à 12 mois avec possibilité de prolongation

Prise de poste : ASAP

Salaire : SALAIRE TRÈS COMPÉTITIF + EXPÉRIENCE + PER DIEM

ALIMA prend en charge :

  • Les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission
  • Les frais d’hébergement
  • 2,08 jours de congés par mois
  • Per diem journalier
  • La couverture médicale du premier jour de contrat à un mois après la date de départ du pays de mission pour l’employé et ses ayants droits
  • La politique de break tous les 3 mois (pour 6 mois de mission)
  • L’évacuation pour l’employé

How to apply

Pour postuler, veuillez envoyer votre CV et Lettre de Motivation en ligne

Les candidatures sont traitées suivant l’ordre d’arrivée. ALIMA se réserve le droit de fermer l’offre avant le terme initialement indiqué si une candidature est retenue. Seules les candidatures complètes (CV en format PDF + Lettre de Motivation) seront étudiées.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

https://hr.alima.ngo/jobs/detail/9570?

 

Related NGO Jobs in Africa

ArabicChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish