ÉVALUATION EXTERNE DU PROGRAMME ABRIS ET HABITAT DE NRC EN RCA at Norwegian Refugee Council


  1. Informations générales
    1. Contexte

Bien que riche en ressources naturelles telles que l’uranium, l’or et les diamants, la République Centrafricaine est l’un des plus pauvres au monde. En 2013, le pays a été plongé dans une guerre civile qui a mis plus de la moitié des 4,9 millions d’habitants du pays dans le besoin d’une aide humanitaire. Les violences déclenchées en décembre 2020 ont inauguré des dynamiques conflictuelles nouvelles inédites tel que les engins explosifs, de nouveaux acteurs sur le terrain et des zones autrefois épargnées qui ont sombré dans la violence. Cette insécurité a entraîné des nouveaux épisodes de déplacements et aggravé la situation déjà précaire de millions de Centrafricains.

La recrudescence de la violence armée et la récession de l’économie centrafricaine ont plongé plus de la moitié de la population, soit 3,1 millions de personnes, dans une grande vulnérabilité. Parmi elles, 2,2 millions ont des besoins sévères qui exigent une réponse d’urgence.

Depuis novembre 2021, le nombre d’incidents et clashs entre les Forces armées centrafricaines (FACA) et groupes armés est en augmentation et les nouveaux déplacements sont dus aux attaques des positions des groupes armés par les FACA et forces bilatérales dans plusieurs localités, et quelques fois de la peur de représailles (voire des représailles avérées) sur certaines populations soupçonnées d’être en intelligence avec une des parties au conflit.

Ces affrontements aggravent la situation et certaines personnes sont obligées de se déplacer à titre préventif pour trouver refuge dans des lieux plus sûrs.

Au 30 avril 2022, le nombre total des personnes déplacées internes (PDI) en RCA a été estimé à 658 000 individus.

L’accès humanitaire reste une préoccupation majeure, avec des incidents contre des travailleurs humanitaires enregistrés tous les mois.

    1. Activités et présence de NRC

NRC travaille en République Centrafricaine depuis 2014 à travers les programmes Abri & Habitat, WASH, Moyens d’existence et sécurité alimentaire (LFS), Éducation, et Information, conseil et assistance juridique (ICLA). La compétence clé Abri & Habitat est fortement intégrée avec la compétence clé WASH en RCA, et elles sont toutes les deux gérées par une même équipe WASH-Shelter. L’équipe ICLA soutient également l’équipe Shelter en RCA à travers l’obtention de titres fonciers viables afin de sécurises les abris fournis par NRC sur le plan légal.

Le programme NRC Shelter cible les réfugiés, les personnes déplacées, les rapatriés et les ménages vulnérables des communautés d’accueil qui ont besoin d’une aide au logement pour améliorer leurs conditions de vie dans les lieux de mise en œuvre de NRC. Une attention particulière est accordée aux ménages qui répondent aux critères de vulnérabilité suivants :

  • Les personnes déplacées et les réfugiés vivant dans des camps de fortune dont les abris les exposent aux intempéries ;
  • Les personnes déplacées et les réfugiés vivant dans des communautés d’accueil où la compétition est forte pour le peu d’espace disponible et partagent les espaces de couchage ;
  • Les rapatriés (anciennes personnes déplacées), dont les maisons ont été vandalisées ou détruites en raison de la crise ;
  • Les écoles dans les zones touchées par le conflit qui sont utilisées comme logements collectifs par les communautés déplacées.

Le ciblage des bénéficiaires vise également à atteindre les ménages les plus vulnérables sur la base de critères de sélection préétablis, acceptés par la communauté. La priorité sera donnée aux ménages dirigés par des femmes, aux mineurs non accompagnés, aux ménages dirigés par des enfants et aux ménages dont les membres sont handicapés. Le fait d’avoir des critères de sélection clairs permettra aux bénéficiaires méritants d’avoir un accès équitable à l’aide au logement du NRC, et donc d’atténuer le risque de tensions si l’aide s’adresse uniquement à un groupe particulier.

    1. Interventions de NRC spécifique à l’évaluation

Les différents types d’intervention en abris de NRC en république centrafricaine peuvent être résumés comme suit :

Interventions en articles ménagers essentiels et abris d’urgence : Il s’agit de fournir un accès équitable aux personnes déplacées et retournées aux articles non alimentaires et aux kits d’abris, y compris les matériaux d’abri de base tels que les bâches en plastique, la corde, le bois, ainsi qu’à la main-d’œuvre et la supervision technique. Les bénéficiaires sont choisis sur la base d’une analyse des risques de protection ainsi que sur des critères de vulnérabilité matérielle. Ces interventions concernent les préfectures de la Basse Kotto, Nana Gribizi, Membéré Kadei, Ombella M’Poko qui sont les préfectures traditionnelles de mise en œuvre des activités NRC ainsi que d’autres préfectures en fonction de la survenue des crises (Ouaka, Kemo).

Abris transitionnels : Compte tenu du nombre croissant de rapatriés et des abris détruits par la guerre, NRC construit des abris de transition pour les ménages de rapatriés et retournés. Les bénéficiaires apportent une contribution en nature à la construction, telle que la fabrication de briques de terre cuite. D’autre part, la sélection des bénéficiaires pour ce type d’abris est faite en tenant compte de la vulnérabilité matérielle et socio-économique. Ces interventions sont mises en œuvre dans les préfectures de la Nana Gribizi et Basse Kotto.

Autres infrastructures : NRC assure la construction d’infrastructures en appui à d’autres programmes tels que l’éducation et la sécurité alimentaire. Il s’agit entre autres des constructions d’écoles, des marchés ainsi que les centres d’apprentissage. Le choix des installations est fait en consultation avec la communauté et d’autres domaines d’expertise au sein du NRC tout en tenant également compte de l’approche programmation sure et inclusive. Ces interventions se font dans les préfectures de la Basse Kotto, Nana Gribizi, Membéré Kadéi et Ombella M’Poko.

  1. Objectif de l’évaluation et utilisation prévue
    1. Objectif principal

L’objectif principal de l’évaluation est de soutenir l’apprentissage organisationnel sur la pertinence, l’efficacité et l’impact du programme Shelter de NRC en RCA et de fournir des conseils pour l’orientation future du programme. En outre, l’évaluation devrait être l’occasion pour NRC d’exercer sa redevabilité envers les bénéficiaires et les bailleurs.

    1. Comment l’évaluation sera-t-elle utilisée ?

Les principales conclusions et recommandations seront utilisées pour informer l’apprentissage et pour renforcer la stratégie du programme d’abris 2023. Les constatations de l’évaluation seront utilisées pour fournir des informations sur la qualité du résultat, les matériaux utilisés et le temps utilisé pour répondre à l’intervention d’abri. Les conclusions éclaireront également la prise de décision interne sur les modalités pertinentes.

    1. Qui sont les utilisateurs visés ?

Les principaux utilisateurs de l’évaluation seront le programme national de NRC en RCA, en particulier l’équipe du programme Shelter. Les résultats devraient permettre aux équipes chargées des abris au niveau local d’améliorer leur stratégie d’intervention. L’évaluation contribuera à informer le groupe de gestion du pays (CMG) des orientations stratégiques du travail de NRC en RCA.

Les utilisateurs secondaires prévus sont les autres équipes du programme en RCA, notamment les CC qui interagissent fortement avec la CC Shelter. Aussi, les conseillers Shelter au niveau du bureau régional et du siège seront intéressés par les résultats de cette évaluation.

  1. Portée de l’évaluation et questions clés
    1. Portée :

L’évaluation portera sur tous les aspects de la programmation des abris et habitat mis en œuvre par NRC en RCA depuis 2019.

Le champ de la collecte de données primaires sur le terrain devrait se situer entre 2020 et 2021 et se concentrer sur les travaux les plus récents du programme d’hébergement, ainsi que sur le modèle de programme actuel. Il conviendrait de prendre en compte les ressources du programme, le cadre général de la fourniture d’abris aux populations touchées par les déplacements. L’évaluation se concentrera géographiquement sur tous les bureaux de zone qui mettent en œuvre le programme d’abris, à savoir : Bangui, Kaga-Bandoro, et Alindao.

En particulier, cette évaluation doit prendre en considération les facteurs limitatifs que sont la sécurité et l’accès. Ces deux critères influencent de manière critique la capacité de NRC à mettre en œuvre et à superviser de manière adéquate la mise en œuvre du programme (niveau de dotation en personnel, pas d’accès pour les membres du personnel international, logistique dans une zone de sécurité à haut risque, etc.)

    1. Questions clés
  • Dans quelle mesure les processus et interventions en matière d’abris ont-ils correspondu aux standards de qualité de NRC ? (Qualité)
    • Est-ce que l’assistance a été fournie en temps opportun pour l’ensemble des communautés cibles ?
    • Est-ce que les plans de mise en œuvre des composantes abris des différents projets comprenaient des

calendriers de livraison réalistes, et une planification des recrutements, de la logistique, et des achats ?

    • Est-ce que les bénéficiaires/communautés ont contribué à la mise en œuvre avec de la main d’œuvre ou des intrants (fabrication de briques, …), et cette contribution était-elle adaptée au contexte et à la capacité de ces personnes/groupes, et décidée d’un commun accord ?
  • Les différents types d’assistance en matière d’abris fournis de 2019 à 2021 ont-ils eu l’impact prévu énoncé dans la théorie du changement (TdC) ou des effets positifs ou négatifs involontaires ? (Impact)
    • L’aide à l’hébergement a-t-elle réduit les vulnérabilités de la population cible ?
    • Dans quelle mesure l’aide au logement a-t-elle favorisé l’autosuffisance ?
    • Quelle est la durabilité (sur un horizon entre 6 et 18 mois) de l’aide à l’hébergement fournie par NRC ?
    • D’autres impacts positifs ou négatifs sur la vie des bénéficiaires ont-ils été observés ?
  • Dans quelle mesure l’intervention en matière d’abris a-t-elle été pertinente et appropriée aux besoins locaux et aux priorités des bénéficiaires ? (Pertinence)
    • Dans quelle mesure NRC a-t-il pu accéder à la population la plus vulnérable ?
    • La population cible a-t-elle utilisé les services et le matériel offerts comme prévu ?
    • L’approche adoptée par NRC correspondait-elle aux besoins de la population cible et aux phases du

déplacement ?

    • Comment les membres des communautés ciblées sont-ils impliqués pendant les assessments et la planification des projets ? Est-ce que les personnes impliquées directement par NRC dans ces processus étaient représentatives de la communauté dans son ensemble et sa diversité (femmes, hommes, personnes âgées, personnes handicapées, …)
  • NRC aurait-il pu utiliser une approche différente dans la programmation des abris et obtenir les mêmes résultats de qualité ? (Efficacité)
    • Dans quelle mesure les activités de NRC en matière d’abris et d’habitat dans les situations d’urgence et de réponse humanitaire de première ligne permettent-elles d’obtenir des résultats ?
    • Dans quelle mesure les interventions de NRC en matière d’abris et d’habitat s’intègrent-elles aux interventions des autres compétences clés (CC) de NRC en RCA ?
    • Maintenons-nous la qualité technique dans les contextes difficiles à atteindre (H2R) ?
    • En regardant en arrière et en reconnaissant que le contexte politique et les exigences de financement changent avec le temps, le programme d’abris a-t-il été conçu correctement en termes de durée de vie ? L’approche des abris aurait-elle dû être plus ou moins permanente ?
  • Les interventions en WASH étaient-elles bien intégrées aux interventions en abris et habitat (sur le plan de la planification conjointe, des objectifs communs, et de la réponse holistique aux besoins de mêmes bénéficiaires).
  • Les différents types d’aide aux abris fournis ont-ils respecté les principes de programmation sûre et inclusive (SIP) communs à toutes les compétences clés ?
  1. Méthodologie

Pour répondre aux questions de l’évaluation, NRC souhaiterait que l’évaluateur soumette un plan d’étude et une méthodologie axés sur des méthodes participatives, qualitatives et quantitatives mixtes, afin de compléter les données de suivi déjà disponibles (largement quantitatives). La méthodologie de cette évaluation doit permettre à NRC en RCA d’avoir une base factuelle solide pour sa prise de décision programmatique future.

L’évaluation utilisera une combinaison de méthodes quantitatives et qualitatives et l’évaluateur, en tenant compte des suggestions du comité de pilotage, déterminera la méthodologie finale. L’évaluateur élaborera la méthodologie détaillée sur la base des présents termes de référence et détaillera l’approche proposée dans un rapport de démarrage, qui sera soumis à l’examen et à la validation du comité de pilotage. Au minimum, la méthodologie devrait inclure les éléments suivants, bien que les évaluateurs potentiels soient fortement encouragés à aller au-delà de ceux-ci ;

  • Une étude documentaire des documents clés, y compris l’analyse des données qualitatives et quantitatives existantes du programme Shelter de NRC en RCA (données de 2019 jusque 2022) ;
  • Entretiens structurés ou semi-structurés avec des informateurs clés (y compris les bénéficiaires, les autorités locales, les autres acteurs humanitaires, le personnel de NRC) ;
  • Des méthodes participatives, telles que les focus groups, pour recueillir les points de vue et les perceptions de groupes spécifiques, tels que les femmes et les personnes handicapées, qui ont pu être sous-représentés dans l’échantillon de l’enquête sur les ménages.
  • Enquêtes auprès des ménages bénéficiaires pour identifier leurs besoins et comprendre leurs expériences, leur niveau de participation et l’utilisation et l’appropriation de leurs abris temporaires et permanents.

L’évaluateur, en consultation avec le comité de pilotage, préparera tous les outils pertinents sur la base de la méthodologie convenue. L’évaluateur peut proposer des modifications de la méthodologie, mais ces modifications doivent être discutées et approuvées par le comité. Toutes les données pertinentes doivent être ventilées par sexe et les différents besoins des femmes et des hommes et des groupes vulnérables doivent être pris en compte tout au long du processus d’évaluation. L’analyse des données sera sensible au genre et garantira l’utilisation des statistiques requises (médiane, moyenne , etc.) pour mettre en évidence les tendances et les corrélations. Une analyse de contenu est attendue pour les données qualitatives.

Il est attendu de l’évaluateur qu’il travaille selon les normes d’évaluation et les codes de conduite les plus élevés. Des normes éthiques élevées, la transparence et l’objectivité seront observées à tout moment.

L’évaluation doit respecter les droits des personnes interrogées en garantissant la confidentialité et la sécurité. Les répondants ne doivent pas être exposés à des risques et à un inconfort quelconque. À ce titre, les outils de collecte de données seront testés au préalable et les activités d’évaluation offriront un espace sûr et créatif où les répondants sentiront que leurs pensées et leurs idées sont importantes. Tous les membres du personnel impliqués, les évaluateurs et les enquêteurs doivent être informés de la politique de NRC et du code de conduite qu’ils doivent respecter. Le plan de collecte des données doit indiquer comment NRC et les évaluateurs archiveront les données et en assureront la sécurité. Les enquêteurs (hommes et femmes) seront formés aux techniques de collecte de données de manière à respecter le code éthique de NRC.

  1. Suivi de l’évaluation et apprentissage
  • Les résultats seront utilisés pour informer la programmation future.
  • Une réponse de la direction sera élaborée dans un délai d’un mois après la finalisation du rapport d’évaluation. Le comité de pilotage assurera le suivi et le contrôle des progrès de la réponse de la direction.
  • Un plan de diffusion sera élaboré pour garantir que les enseignements importants sont partagés avec les parties prenantes internes et externes.
  1. Gestion de l’évaluation

La personne chargée de veiller à ce que cette évaluation/examen ait lieu est le directeur des programmes de NRC en RCA. Un gestionnaire de l’évaluation a été désigné pour coordonner en interne le processus et sera le principal point de contact de l’équipe d’évaluation.

Un comité de pilotage (CoPil) de l’évaluation a été créé au sein de NRC, avec les membres suivants :

  • Présidence du Comité de pilotage : Hugues Furuguta (Directeur des programmes)
  • Gestionnaire de l’évaluation : Charlotte Antoine (Conseillère Régionale M&E) – sera remplacée par le M&E Manager RCA une fois en poste
  • Membres du comité de pilotage :
    • Habiboulahi Dogo (WASH & Shelter Program Development Manager)
    • Amelia Rule (Global Lead Shelter) – sera remplacée par le Conseiller Régional Shelter une fois en poste

Tout au long du processus, les consultants collaboreront étroitement avec le comité de pilotage, et en particulier avec le gestionnaire de l’évaluation. Le CoPil coordonnera le processus d’évaluation. Il examinera et approuvera chaque livrable de l’évaluation et établira une stratégie de diffusion et d’utilisation.

Une réunion de cadrage entre les consultants et le CoPil permettra d’aligner la compréhension de ces termes de référence et de valider la méthodologie proposée dans l’offre technique.

Les consultants seront responsables de la logistique, des communications et du secrétariat (impression de la documentation, etc.). Les consultants sont également responsables de l’administration de tous les outils méthodologiques tels que les questionnaires, les groupes de discussion, etc. NRC fournira un soutien administratif pour les visas, l’accès aux sites et les suggestions d’hébergement. Les équipes du programme faciliteront le processus en fournissant des documents de référence ainsi que des contacts de partenaires et de personnes ressources.

  1. Livrables de l’évaluation

Le consultant assurera la livraison, sur la base d’un plan de travail convenu :

Livrable 1 : Premier draft de rapport de démarrage de l’évaluation – Le premier draft de rapport de démarrage (utilisant le modèle standard de NRC) doit présenter en détail toute la méthodologie et toute autre question importante pour la suite de l’évaluation. Le rapport initial devra :

  1. Inclure une étude documentaire ;
  2. Décrire le cadre qui sera utilisé pour entreprendre l’évaluation ;
  3. Présenter une matrice d’évaluation, faisant le lien entre chaque question d’évaluation, les méthodes utilisées, les personnes sources, et l’échantillonnage prévu ;
  4. Inclure tous les instruments de collecte de données ;
  5. Fournir un chronogramme détaillé pour l’évaluation, qui indique les phases de l’évaluation et les principaux résultats attendus ;
  6. Présenter un plan d’analyse des données primaires qui seront collectées ;
  7. Établir la liste des principales parties prenantes auprès desquelles des données devront être collectées.

Livrable 2 : Rapport de démarrage de l’évaluation finalisé – Le rapport de démarrage sera finalisé après consultation et validation des membres du comité de pilotage (2 semaines de révision maximum).

Livrable 3 : Premier draft de rapport d’évaluation (30 pages maximum) – comprenant un résumé des principales constatations, conclusions et recommandations, et toutes les données brutes.

Toutes les données brutes recueillies doivent être transférées à NRC et sont la propriété intellectuelle de NRC. Les ensembles de données brutes seront partagés avec NRC au même moment que le premier draft de rapport d’évaluation.

Livrable 4 : Un rapport d’évaluation finalisé (maximum 30 pages, en français) structuré comme suit :

  1. Page de couverture
  2. Une liste d’acronymes et d’abréviations
  3. Une table des matières
  4. Un résumé exécutif (en français et en anglais)
  5. Introduction et contexte
  6. Portée et objectifs de l’évaluation
  7. Méthodologie
  8. Limites
  9. Résultats
  10. Conclusions
  11. Enseignements tirés et recommandations

Les annexes du rapport, notamment :

  1. Termes de référence
  2. Matrice d’évaluation
  3. Liste des documents consultés
  4. Outils d’évaluation
  5. Liste des personnes et des organisations/institutions consultées
  6. Calendrier prévisionnel

Cette évaluation commencera le 25 juillet 2022 et le nombre estimé de jours ouvrables est 40 jours ouvrables pour terminer l’évaluation. Les phases suivantes doivent être respectées.

Phase

Tâches principales

Date

Phase 1: Jusque mi-août

  • Réunion de cadrage avec le comité de pilotage
  • Examen de tous les documents pertinents
  • Préparation et soumission du rapport de démarrage comprenant une matrice d’évaluation, un plan de travail, des outils de collecte de données, un plan d’analyse et une méthodologie.

Phase 2: Jusque mi-septembre

  • Pré-test des outils
  • Collecte de données primaires
  • Analyse des données
  • Présentation des résultats initiaux à NRC

Phase 3: Fin septembre 2022

  • Préparation du premier draft du rapport final
  • Soumission de la première version du rapport à NRC

Phase 4: Fin octobre 2022

  • Commentaires et suggestions partagés par NRC sur le rapport
  • Intégration des commentaires, soumission et validation du rapport final par le Comité de pilotage.
  1. Équipe de consultants recherchée

NRC recherche des candidatures de la part de particuliers et d’entreprises pour cette mission.

Caractéristiques recherchées :

  1. Diplôme universitaire supérieur ou équivalent en études humanitaires/du développement, en sciences sociales, en statistiques ou dans d’autres domaines liés à l’assistance humanitaire dans les abris ;
  2. Expérience de la planification, de la mise en œuvre, du suivi et surtout de l’évaluation de programmes dans des contextes humanitaires ;
  3. Bonne connaissance des méthodes de collecte de données et capacité d’analyse, de synthèse, de présentation et de rédaction de rapports clairs ;
  4. Bonne connaissance des approches d’évaluation des résultats, notamment des méthodes mixtes participatives ;
  5. Bonne connaissance des mécanismes de développement communautaire, du genre et de l’équité ;
  6. Bonnes capacités de communication, de rédaction et de synthèse en français et en anglais ;
  7. Au moins 5 ans d’expérience en matière de recherche quantitative et qualitative et d’expérience en évaluations ;
  8. Compréhension technique de la programmation Shelter de NRC ;
  9. Une connaissance approfondie du contexte et une expérience préalable en RCA seront un plus.
  1. Procédure pour postuler

Date limite de dépôt des candidatures : 24 juin 2022 à 11h (heure de Bangui)

Dates des entretiens : Du 6 juillet au 8 juillet 2022

Les offres (propositions techniques et financières) de 6 pages maximum (hors annexes) doivent comprendre les éléments suivants :

  • Proposition technique comprenant : un aperçu du cadre et des méthodes d’évaluation, y compris la compréhension des présents termes de référence, le calendrier proposé et le plan de travail ;
  • Budget détaillé de l’offre (le(s) consultant(s) prendra(ont) en charge les frais de déplacement local, de nourriture, d’hébergement, etc ;
  • Composition de l’équipe d’évaluation;
  • CV du ou des membres de l’équipe d’évaluation, y compris les références ;
  • Minimum 2 extraits (3-5 pages) de rapports rédigés pour des missions similaires, ou les rapports entiers ;
  • Une lettre de motivation contenant les informations suivantes : une description de la manière dont les compétences, les qualifications et l’expérience du candidat répondent aux exigences de la mission, une liste d’évaluations antérieures en rapport avec le contexte et l’objet de la présente mission, une déclaration confirmant sa disponibilité pour mener à bien la mission et le budget (veuillez indiquer la devise du montant), une déclaration confirmant que le candidat n’a pas été impliqué précédemment dans la réalisation du projet ni n’a de relation personnelle avec quiconque y participe.

Soumettre les offres complétées en français à bini.bouatini@nrc.no au plus tard le 24 juin 2022 à 11h (heure de Bangui), en mettant en copie mapendo.tsambali@nrc.no

 

More Information

Apply for this job
ArabicChinese (Simplified)DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish